Faire de votre passion votre métier : 12 clés pour y arriver

By 2 décembre 2016Géneral

Yoga, escalade, montagne, ski… Vous avez un loisir qui vous passionne depuis toujours et l’idée d’en faire votre métier commence à germer dans votre esprit…

Vous n’imaginez pas passer vos vacances d’hiver loin des pistes de ski ? Vous rêvez de partager votre passion de la grimpe avec des novices pour les amener dans les plus hauts sommets ? Votre père vous a initié à la montagne et vous souhaitez  plus que tout partager cette fantastique aventure ?

Transformer une passion en métier… Un rêve, voire une évidence que beaucoup espèrent réaliser ! Mais franchir le pas n’est pas si simple et la peur de voir la passion se transformer en désillusion face aux obstacles rencontrés peut souvent prendre le dessus. Mais sachez qu’avec la bonne façon de procéder, votre passion peut vous offrir des opportunités de carrière insoupçonnées.  Oui, vivre de sa passion est possible !

Afin de vous aiguiller, voici 12 conseils pour vous aider à relever le défi, basés sur nos expériences professionnelles respectives et nos ressentis. Bonne lecture !

1. Apprenez à vous connaître

Apprendre à vous connaître est la première étape nécessaire à la réalisation de votre projet. Posez-vous les bonnes questions à propos de votre passion, de vos rêves, de votre objectif. Vous parviendrez à déterminer vos forces et la façon dont vous voulez mener votre projet.

  • Quel genre de choses aimez-vous faire?
  • Qu’est-ce qu’une journée parfaite pour vous ?
  • Qu’est ce qui vous donne le plus grand sentiment d’être vous-même ?
  • Parmi ce que vous pouvez faire, qu’est ce-qui vous donne le plus d’énergie ?
  • À quoi rêvez-vous pour votre futur ?

Avez-vous envie de vous mettre à votre compte ou de travailler pour une structure ?

Toutes ces questions devraient vous permettre de reconnaître vos priorités et vos points forts. Il vous suffit d’une feuille de papier, d’un crayon et d’une bonne tasse de café pour vous y mettre. Savoir ce que l’on veut être précisément est une étape cruciale.

2. Posez-vous les bonnes questions

Une passion est par définition un intérêt très vif pour quelque chose. Elle vous passionne pour une ou plusieurs raisons, vous vous sentez bien, vous ne voyez pas le temps passer, vous êtes naturellement bon dans ce que vous faites…

Transformer sa passion en métier signifie aussi souvent professionnaliser un loisir. L’aspect passion peut vite se diluer dans un quotidien soumis à des exigences qui n’existaient pas dans la pratique du loisir : tâches administratives, clients difficiles, démarches commerciales, communication… Tout cela fera désormais partie de votre quotidien.

Savoir ce que l’on aime faire – et ce que l’on sait faire – est une bonne chose… Mais il ne faut pas oublier qu’exercer sa passion implique aussi la nécessité de réaliser des tâches plus ingrates ou plus complexes !

Posez-vous donc la question de vos besoins dans la réalisation de votre projet. Faites la liste des tâches que vous pouvez effectuer vous-même et des outils que vous maîtrisez. À l’inverse, faites également la liste des outils qui vous posent problème et des missions qui nécessiteront une aide extérieure.

3. Créez votre offre

Une fois votre objectif et vos points forts définis, l’objectif est de réussir à transformer votre passion en une offre intéressante pour vos futurs clients.

Soyez créatif et à l’écoute de toute suggestion. Utilisez également votre expérience dans le milieu pour définir vos offres de cours, activités, séances ou séjours. Et n’oubliez pas d’apporter une touche d’originalité à votre projet, indispensable pour vous démarquer de la concurrence. Par exemple :

  • des parcours de randonnées inédits ;
  • des cours de yoga au bord de la mer ;
  • de la luge sans neige ;
  • du canyoning l’hiver…

Imaginez toutes les possibilités. Le catalogue de votre portfolio doit être assez complet, cela aura pour avantage de matérialiser votre rêve. Rappelez-vous que l’offre est avant tout pour vos clients, pas pour vous !

4. Osez, essayez

Dans ce type de parcours, savoir oser est primordial. Oser signifie, avoir la hardiesse, le courage, l’audace de faire quelque chose. Oser, c’est aussi essayer, se tromper, réessayer… jusqu’à ce que cela finisse par payer ! Donnez-vous une chance, saisissez les opportunités. Proposez, renoncez si vous ne trouvez pas de répondant, puis recommencez !

5. Apprenez de vos erreurs

Les erreurs sont des leçons qui nous permettent de progresser. Pour vous en convaincre,  rappelez-vous les erreurs que vous avez commises lorsque vous étiez enfant… Ce n’était pas si grave ! Vous allez sans doute beaucoup tâtonner au début. Tirez un enseignement de chacune de vos épreuves et ne vous entêtez pas sur une voie unique. Jouez la diversité et soyez agile.

6. Portez votre attention sur ce qui fonctionne

Focalisez-vous sur les méthodes qui portent leurs fruits et laissez de côté ce qui ne fonctionne pas. Pensez à ces athlètes qui répètent et répètent sans cesse pour devenir des champions ! Le but est de trouver les tactiques les plus adaptées à vous et à votre activité, pour ensuite répéter ce qui marche bien.

7. Parlez de vous !

Premièrement, définissez bien votre profil : comment voulez-vous être perçu ? Une jolie photo, un profil qui démontre vos différences, vos messages clés, vos atouts, votre catalogue… Pour cela, créez votre première version sur une feuille de papier. Vous pourrez toujours l’éditer et l’améliorer. Le tout est d’avoir une idée claire de la façon dont vous voulez vous présenter.

Ensuite, parlez (et faites parler) de vous. Tous les moyens sont bons pour se faire connaître : un site internet, des associations, du mailing, des événements, les réseaux sociaux… Pour aller plus loin, consultez « 10 idées pour développer votre activité et trouver de nouveaux clients ».

8. Organisez-vous

Lorsqu’on est un professionnel indépendant, la meilleure façon de fonctionner est de définir des horaires de travail pertinents en fonction de son activité.

Fixez et respectez des horaires pour chaque tâche : facturation,  prospection, communication, gestion des fichiers… Chaque activité doit être prise en compte dans votre planning. En travaillant en solo, vous courez le risque de manquer d’organisation pour faire face aux exigences de votre activité.

Si l’on n’y prend garde, on peut être rapidement submergé par des tâches encombrantes. Perdre du temps à rechercher des factures, retrouver des fichiers clients, oublier la date de déclaration des recettes… La liste peut devenir très longue.

9. Professionnalisez votre passion

Vous venez de lancer votre activité et les premiers mois d’activité sont prometteurs : les réservations décollent, le nombre de clients augmente au-delà de vos espérances… Cela vous amène à passer beaucoup de temps sur le terrain… au détriment du travail administratif.

Celui-ci est pourtant primordial : suivre le chiffre d’affaires, les impayés, la gestion des clients, faire les factures, organiser la liste des prospects, archiver les papiers… Tous ces tâches se révèlent bien souvent chronophages et deviennent vite une contrainte permanente. Pour professionnaliser votre passion il faut s’équiper avec de bons outils et se faire aider par des personnes qui ont eu la même expérience.

10. Trouvez les bons outils.

En tant que professionnel indépendant, vous ne devez pas tomber dans le piège de vouloir tout faire, au risque d’être totalement débordé. Si votre activité se développe, essayez de vous équiper d’outils qui pourraient gérer vos tâches répétitives. Vous pourrez ainsi vous concentrer sur les tâches qui valorisent au mieux votre temps et votre compétence.

Le choix des outils dépend de votre activité,de vos besoin en gestion de planning, de vos réservations, de votre catalogue en ligne interactif et même de votre mode de facturation.

Grâce à la technologie, il existe de nos jours des outils qui permettent de réduire le temps consacré aux tâches administratives. En s’équipant judicieusement, il est possible d’économiser plus de 30% du temps consacré à ces démarches !

Pour plus d’informations, consultez « Comment réduire le temps passé sur les tâches administratives ? »

11. Entourez-vous et faites-vous aider

Appuyez-vous sur des personnes qui connaissent votre métier, ou qui ont un parcours similaire au vôtre. Collègues, amis, connaissances… Ils comprendront mieux que personne vos problématiques et vos besoins, car eux aussi se sont posé des questions ou ont pu commettre des erreurs. En plus d’être ravis de pouvoir vous aider, ils seront vos meilleurs conseillers dans la réalisation de vos projets.

Il est important de s’entourer de personnes qui ne vous jugeront pas, et avec qui vous pourrez être vous-même. Trouvez aussi celles qui vous apportent ce qui vous manque et qui sauront vous aider sur ce que vous n’aimez pas ou ne savez pas bien faire.

12. Et enfin…profitez !

Vous exercerez un métier que vous plaît. Et lorsque quelque chose nous plaît, on ne voit pas le temps passer ! Beaucoup de gens rêvent de faire de leur passion leur métier, mais peu osent franchir le pas, pour diverses raisons. Vous leur servirez d’exemple et les inspirerez !

N’ayez pas de regrets, c’est un chemin qui se construit au jour le jour !

Les mêmes conseils et stratégies ne fonctionnent pas forcément pour tout le monde. Réinventez les vôtres et adaptez-les à votre projet. Maintenant que vous avez en main cette liste, j’espère que cela vous aidera à agir.

Vous souhaitez partager votre expérience ? Vous avez des questions, des commentaires ? N’hésitez pas à nous contacter !

Inscrivez-vous gratuitement

Leave a Reply